• Histoire Matsuko Ishikawa n°2

    Matsuko un ans après a 15 ans, il subit une métamorphose et deviens demi vampire.

    Quel que chose né en lui.

    Histoire Matsuko Ishikawa

    Matsuko s'enferme dans sa chambre, il ne mange plus, tous ce qu'il mangeais au paravent n'a maintenant plus de goût et lui donne des nausées, il commençât a fumer.

    Histoire Matsuko Ishikawa n°2

    Par fois White cette chose qui somnole en lui se réveille.

    Histoire Matsuko Ishikawa n°2

    Il sortais en passent par la fenêtre et mangeais à sa faim, ce qui ne plaisait pas à Matsuko car ne sachant pas se contrôler, il risquais de tué beaucoup de personne. 

    Histoire Matsuko Ishikawa

    Par fois Matsuko se réveillais dans une maison ou dan une rue, à coté de lui il y avais toujours un cadavre, alors il fit tous son possible pour empêcher White de se réveiller et de sortir de cette chambre.

    Histoire Matsuko Ishikawa

       Matsuko arrive peu à peu à se contrôler, il sort plus souvent de sa chambre et passe plus de temps avec son frère. Un jour Matsuko décida de sortir pour la première fois de puis 6 mois.

    Histoire Matsuko Ishikawa

    Matsuko au bout d'un certain temps fini par craquer, toute ses personnes dans les quelles coule des rivières de sang. White se réveilla, pris une fille au hasard dans la foule, se cache dans une petite ruelle sombre, la vide complètement de son sang. Shinobu venais juste de finir les cours, elle étais là, au mauvais endroit, au mauvais moment. Elle ne vie que les yeux de White la fixent dans l'obscurité de la ruelle. Shinobu pris peur et parti en courant, dans un moment d'inattention, Shinobu se fit renverser par un camion. Matsuko se réveilla et se précipita verre Shinobu, la pris dans ses bras. Shinobu lui sourit et s'en alla.

    Histoire Matsuko Ishikawa n°2


  • Commentaires

    1
    Dimanche 26 Février à 08:52

    <3 :'(

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :